Pragmatique, rationnel, indépendant

Chypre : le début d'une panique bancaire

En contrepartie d'un plan de sauvetage de l'île, les dépôts bancaires à Chypre vont subir une "taxe" exceptionnelle de 6,75% (9,9% au-delà de 100 000 euros). Il n'en faut pas plus pour attiser les peurs et lancer une panique bancaire. Pour modérer son ampleur à Chypre, des restrictions sur les retraits d'argent et les transferts de fonds à l'étranger ont été imposées. Les épargnants sont clairement pris au piège. Les implications pour les autres pays européens sont inquiétantes.

Ainsi, selon le Financial Times : "Sir Mervyn King once said it was not rational to start a bank run but rational to participate in one once it has started. On Saturday morning, the finance ministers of the eurozone may well have started a bank run. (...) the eurozone has effectively defaulted on a deposit insurance guarantee for bank deposits. (...) If one wanted to feed the political mood of insurrection in southern Europe, this was the way to do it. (...) As in the case of Greece, the finance ministers said: “Don’t worry, this is a unique situation.”"

Source : http://www.ft.com/intl/cms/s/0/b501c302-8cea-11e2-aed2-00144feabdc0.html#axzz2Nu5bSzc5

Comment se protéger contre ce type d'expropriation ? Pour cela, il vaut mieux éviter d'avoir des actifs liquides à la banque. Les dépôts bien sûr, mais aussi les instruments d'épargne très liquides type livret A sont vulnérables. Ensuite, les comptes titres sont également vulnérables, bien que moins liquides. Les actifs réels (immobilier, art, matières premières, vin, pierres précieuses, etc.) sont encore moins liquides et donc encore moins vulnérables à ce type de prélèvement.

PS: l'Europe n'est pas tendre avec ses petits membres moins influents "Emergency liquidity [providedy by the ECB to banks in Cyprus] to be suspended if no bailout plan by Monday"