Pragmatique, rationnel, indépendant

La rigueur et la croissance ...

... font bon ménage. C'est en effet la conclusion des études empiriques du Professeur d'Harvard Alberto Alesina. Il a montré données à l'appui que les réductions importantes, crédibles et structurelles de dépenses publiques (dans le but de réduire le déficit public) étaient des mesures favorables à la croissance économique. Comme quoi, les résultats que l'on obtient lorsqu'on abandonne la doctrine keynésienne pour se focaliser sur la réalité économique peuvent bouleverser certaines idées reçues. 

L'article de Business Week http://www.businessweek.com/magazine/content/10_28/b4186012969951.htm  

Intuitivement, de plus faibles déficits publics réduisent les taux d'intérêts à payer par les Etats et les autres agents économiques. Il rassure également la population et les entreprises quant à la direction du pays, ce qui encourage à la consommation et l'investissement.