Pragmatique, rationnel, indépendant

La TVA sociale

Alors que les arguments les plus farfelus étaient avancés de part et d’autre de l’hémicycle, la note des économistes Emmanuel Farhi et Ivan Werning (disponible en téléchargement[1], dans la colonne de gauche) recadre le débat, et identifie les effets économiques réels de la TVA sociale.

Seule omission notable de ce papier à la fois concis et exhaustif : l’effet d’une TVA sociale sur les touristes et les résidents qui ne travaillent pas en France, notamment les nombreux retraités étrangers (addentum : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/08/13/01016-20100813ARTFIG00526-l-hexagone-plebiscite-par-les-retraites-europeens.php). La TVA sociale transférerait en effet en partie le financement de la Sécurité Sociale des Français vers les touristes et les retraités étrangers résidents. Dans la mesure où cela n’affecte pas leur décision de venir en France (et on peut penser que ce n’est pas un ou deux pourcents de TVA en plus qui seront déterminants), c’est une manne que capte la TVA sociale. Cela permettrait en retour d’alléger légèrement la pression fiscale pesant sur les Français.

Rappel: vous devez avoir créé un compte et vous identifier pour télécharger les fichiers.