Pragmatique, rationnel, indépendant

Si tu veux la paix, prépare la guerre... not

Il est vrai qu'après avoir offert le prix Nobel de la paix à Yasser Arafat, grand sponsor du terrorisme, et Al Gore, pour avoir réalisé un film dont certains diront qu'il relève plus de la propagande que du documentaire objectif, le comité en charge du prix Nobel de la paix avait déjà quelque peu perdu en crédibilité.

Voici maintenant qu'ils l'offrent au Président des Etats-Unis, Barack Obama.

Est-ce mérité ? Ce dernier, de son propre aveu, n'a pas encore accompli grand chose. Il n'est pas inactif pour autant. Sa politique étrangère récente peut être définie par deux décisions majeures.

Premièrement, l'abandon du bouclier anti-missile en Europe de l'Est, pour ne pas froisser les Russes. Ainsi, ces derniers ainsi que les Iraniens savent qu'ils peuvent (ou pourront dans un futur proche) menacer l'Europe. Hum...

Deuxièmement, l'apaisement vis-à-vis de l'Iran. Malgré des tests de missiles et la découverte d'une usine d'enrichissement d'uranium clandestine qui révèlent clairement les intentions du régime iranien (sans oublier ses discours anti-sémites ou apocalyptiques sur la destruction de l'Etat d'Israël...), Obama joue la carte de l'apaisement, des sanctions et de la diplomatie. Le parallèle entre Obama et le régime iranien d'une part, et Chamberlain et l'Allemagne nazie d'autre part, pourrait difficilement être plus évident. En ne menant pas une guerre courte et relativement peu douloureuse maintenant, il est probable que le monde occidental se condamne à mener une guerre longue et dure dans quelques années. Le comité du prix Nobel de la paix serait-il à ce point court-termiste ?

Sans surprise, les Russes et Fidel Castro ont chaleureusement félicité Obama pour son prix Nobel de la paix. Quant à eux, les Iraniens espèrent que cela va encourager le Président américain à continuer dans sa direction... soit beaucoup parler et ne pas faire grand chose, en somme. Les régimes dictatoriaux et militaristes de ce monde, qui craignent des Etats-Unis forts, adorent logiquement Obama.

http://www.google.com/hostednews/ap/article/ALeqM5gKInWrfVAD8c-prNKvUr3hmLBuowD9B8CRF03

Un petit bijou d'ironie : http://gregmankiw.blogspot.com/2009/10/first-year-grad-student-wins-nobel.html

Enfin, pour le Chairman du parti Républicain, Michael Steele : "It is unfortunate that the president's star power has outshined tireless advocates who have made real achievements working towards peace and human rights."