Pragmatique, rationnel, indépendant

Eclairages Economiques - décembre 2009

Edito : les minarets et l'identité nationale

L'affaire a fait beaucoup de bruit: une large majorité de citoyens suisses a voté pour l'interdiction de la construction de nouveaux minarets. Cela ne mettra pas un terme à la construction de lieux de cultes pour les Musulmans. C'est pourquoi ce vote a surtout une portée symbolique, dans le sens où il représente le rejet d'une des manifestations les plus visibles d'une culture alternative, historiquement étrangère au pays d'accueil.

Alors que le débat sur l'identité nationale se poursuit en France, et que les Français sont de plus en plus hostiles à la construction de mosquées sur le territoire, il est important de comprendre ce vote. On peut lui donner deux interprétations.

La première est une prise de conscience du coût économique d'une "mauvaise" immigration. Nous avons déjà montré que l'immigration dans sa forme actuelle représente un lourd coût net pour la France: www.EclairEco.org/fr/Immigration. De même en Suisse, et notamment en période de crise économique, le vote pour l'interdiction des minarets peut-être une façon détournée de forcer les politiciens à s'attaquer au problème de l'immigration, et notamment de faire en sorte que les immigrants correspondent aux besoins économiques du pays d'accueil -- comme on l'explique dans cet article.

La seconde est un signe de lassitude de la population quant à l'arrivée massive d'immigrants qui ne partagent pas les valeurs et la culture locales. Dans cette perspective, le vote correspondrait à une volonté de préserver l'identité nationale, et d'éviter qu'elle ne soit noyée dans un maelstrom culturel. Certains pays pourraient ainsi choisir de diluer leur culture en attirant des immigrants qui ne partagent pas les mêmes valeurs, mais qui contribuent au succès économique du pays. On pense au Canada, à Dubai et Singapour. D'autres pays pourraient au contraire choisir de préserver leur culture, leurs traditions et leur identité. Les deux choix sont louables et défendables. C'est pourquoi il est inquiétant que les citoyens de pays qui penchent pour la seconde option se voient donner des leçons ou se fassent traiter de tous les noms.

A titre d'exemple, Daniel Cohn-Bendit a affirmé avec une profonde condescendance que les Suisses doivent revoter. Monsieur Cohn-Bendit ne semble apprécier la démocratie et le pouvoir du peuple que lorsque cela l'arrange.

En Suisse comme en France, une immigration mal gérée a malheureusement eu tendance à générer une xénophobie et un rejet de l'étranger. Celle-ci s'est exprimée dans des votes pour l'extrême droite et pour des mesures symboliques, tels que l'arrêt de la construction de nouveaux minarets. Afin d'éviter que cette problématique ne soit récupérée par les populistes et les extrêmistes, il est indispensable que le débat sur l'identité nationale se poursuive en France. Sans tabous, sans censure. Donc de préférence sans Cohn-Bendit et consorts.

 

Eclairages sur... comment le grand Nord a éradiqué le chômage

Comment réduire largement le chômage ? The Economist nous rappelle que les pays Scandinaves ont mis en place des politiques qui ont réussi. Leur secret ? Permettre les destructions d'emplois tout en protégeant les travailleurs. ''The Scandinavian countries have proved much better at this than most. They explicitly seek to protect and educate workers rather than preserving existing jobs and factories. (...) Unfortunately the policies that are most likely to be pursued by many European governments will do precisely the reverse.'' The Economist, The World in 2010.

Et bien sûr, notre article sur les causes du chômage: www.EclairEco.org/fr/CausesChomage

 

 

Eclairages Economiques est une Association loi 1901.

www.EclairEco.org

Contact : info at EclairEco.org

Fichier attachéTaille
Newsletter_09Decembre.PDF59.31 Ko