Pragmatique, rationnel, indépendant

La part des riches dans les recettes fiscales

En France, le 10% des ménages aux revenus les plus élevés contribue à hauteur de 28% des recettes fiscales de l'Etat. Aux Etats-Unis, où les taux marginaux d'imposition sont bien plus faibles, ce même groupe de ménages contribue à hauteur de... 45% ! Comment est-ce possible ?

Il semblerait que ces chiffres illustrent parfaitement l'effet Laffer : avec des taux d'imposition marginaux trop élevés, les recettes fiscales diminuent. Ainsi, aux Etats-Unis, pays où les ménages sont peu imposés, la part des "riches" (plus précisément, des ménages aux revenus élevés) dans les recettes fiscales est bien plus importante. Nous avions déjà montré dans cet article que les réformes aux Etats-Unis sous le Président Reagan avaient diminué les taux marginaux d'imposition, mais avaient eu pour effet d'augmenter la fraction des recettes fiscales provenant des ménages à revenus élevés !

La conclusion : pour faire réellement "payer les riches", ces chiffres suggèrent que l'on pourrait se rapprocher du modèle américain en diminuant fortement les taux marginaux d'imposition.

http://www.taxfoundation.org/blog/show/27134.html

Contribution à l'impôt et taux marginaux d'imposition

Ce constat n'a pas grand chose à voir avec les taux marginaux d'imposition. Les.45 % de contribution à l'impôt sont simplement le fait des contribuables qui concentrent un tiers des revenus comme en Italie ou aux Etats-Unis.
En France ce décile n'en concentrant qu'un quart, il contribue à hauteur de 28 % de l'impôt, et il faut y ajouter une partie du décile suivant pour concentrer les 8 % des revenus manquant et contribuer à hauteur de 45 %;
Disons que nos riches le sont un peu moins chez nous ce qui corrobore le fait que la France est un des pays les moins inégalitaires au monde en termes de revenus. Disons aussi que la France compte beaucoup moins de contribuables au patrimoine élevé que les autres pays comparables comme la Grande-Bretagne (+ 24 %) ou l’Allemagne (+ 110 %).
hotdoogg

L'intérêt de ces

L'intérêt de ces statistiques est de montrer qu'on peut concilier taux marginal d'imposition faible et taux moyen d'imposition relativement élevé, comme aux Etats-Unis. Au contraire, la France a une politique catastrophique: elle augmente les taux marginaux d'imposition pour faire progresser les recettes fiscales. Cela n'a qu'un impact fiscal négligeable sur le moyen-long terme, mais des effets très nuisibles sur l'activité économique.

Fiscalité des riches

Bonjour,
je crois qu'une petite réflexion sur les "niches fiscales" et leur impact sur la distinction taux apparent / taux réel s'impose pour éviter de tirer des conclusions au forceps.
Bien cordialement

Certes, mais pour invalider

Certes, mais pour invalider ces conclusions il faudrait que les niches fiscales soient bien plus importantes en France qu'aux Etats-Unis, ce qui est loin d'être évident.