Pragmatique, rationnel, indépendant

Finance (14)

Paris place financière

Paris pourrait à terme s’imposer en place financière complémentaire de Londres, ce qui générerait de larges externalités positives pour l’économie française. Pour cela, la France doit être plus ouverte sur l’international, améliorer son anglais, et accepter la finance au même titre que les autres secteurs.

Le private equity

Les fonds de private equity investissent dans les actions d’entreprises afin d’en prendre le contrôle. Les actions détenues par ces fonds ne sont pas cotées sur les marchés financiers. Leur influence est modérée : mondialement, ils détiennent des actifs à hauteur de seulement 3% de la valeur des actifs des compagnies cotées.[1]

Les hedge funds

Les hedge funds sont des fonds de capital peu régulés, dont l’objectif est de générer une rentabilité indépendante du cycle économique ou de la direction des marchés financiers. Ils utilisent fréquemment le leverage (l’emprunt) pour augmenter leur rentabilité. Ils géraient 1,2 trillion de dollars d’actifs fin 2006[1], soit un peu moins de 1% de la valeur totale des actifs financiers dans le monde (140 trillion de dollars en 2005[2]).

La taxe Tobin

La taxe Tobin sur les transactions financières est supposée stabiliser le système financier et favoriser une approche d’investissement de long-terme. En réalité, impossible à mettre en œuvre, elle serait contournée, et alimenterait le développement de centres financiers offshore peu régulés. Elle diminuerait la liquidité des marchés financiers, tout comme leur efficience informationnelle qui garantit une bonne allocation du capital.

Syndiquer le contenu