Pragmatique, rationnel, indépendant

Obama

L'échec d'Obama

Hier aux Etats-Unis, les Républicains ont emporté une victoire électorale surprenante en prenant le siège de Sénateur du Démocrate Ted Kennedy, décédé il y a quelques mois. Cette victoire est surprenante car elle concerne l'Etat du Massachusetts, qui vote traditionnellement Démocrate.

L’assurance santé aux Etats-Unis, et le biais pro-Obama dans les media

Pourquoi avoir recours à la propagande politique et à la censure, quand les media pratiquent docilement tout cela d’eux même ? L’article de première page du Figaro (pourtant réputé de centre-droit) de ce week-end (14-15-16 août 2009), signé Laure Mandeville, est un nième exemple frappant.

Obama = Bush?

Les commentateurs se rendent compte que les politiques de Barack Obama en matière de sécurité nationale correspondent largement aux politiques mises en place par l'ancien Président, George W. Bush.

Analyse coûts-bénéfices de la torture

Attention, on ne parle pas ici de vraie torture, qui consiste à écarteler, brûler vif et autres réjouissances, mais des méthodes d'interrogations "dures" de la CIA, qui consistent à humilier, priver de sommeil, etc. Celles-ci sont, ou du moins étaient, utilisées pour obtenir des informations de terroristes présumés. Coup de théâtre: il s'avère qu'elles ont permis d'obtenir des informations utiles dans la lutte anti-terroriste, comme le montre ce lien:
http://www.cnn.com/2009/POLITICS/04/22/obama.memos/
Alors que faire? C'est le grand débat du moment outre-Atlantique.

La relance coûteuse et ratée de l'économie américaine

Son élection a suscité de grandes attentes. C'est pourquoi le nouveau Président Obama ressent probablement une obligation d'agir rapidement, et fortement. Malheureusement, son plan de relance est très coûteux (plus de 1000 milliards de dollars) et peu efficace.

Premièrement, nous avons déjà montré qu'une politique conjoncturelle proactive est généralement inefficace voire contreproductive.

Les Etats-Unis basculent à gauche

Il est maintenant vraisemblable que les Américains élisent Barack Obama en tant que Président. Sa philosophie économique est claire, familière en Europe, mais nouvelle aux Etats-Unis. Il s'agit, à travers le système judiciaire (et notamment la fameuse "Supreme Court") et des actions législatives, de redistribuer les revenus afin d'atteindre la "justice économique", du moins telle qu'elle est définie par le pouvoir en place.

Obama ou McCain?

Au-delà des trop fréquentes caricatures, The Economist évalue les programmes économiques des candidats à la Présidence des Etats-Unis, Barack Obama et John McCain. Quel que soit le vainqueur, l'article prédit néanmoins une absence relative de changements fondamentaux: http://www.economist.com/world/unitedstates/displayStory.cfm?story_id=11792500